En fait il y 3 types d’histoires à raconter dans l’interaction avec votre audience :

 

 

1° L’histoire de votre propre marque :

 

Veillez à raconter la « Genesis Story » de la marque (sa genèse ou souvent la trajectoire du fondateur) ; profitez de l’onglet « A propos » pour adopter un ton de storytelling qui emporte l’adhésion de votre audience.

2° L’histoire que va vivre votre consommateur en rapport à votre produit (ou service) :

Parce que la vraie star c’est lui, le consommateur, pas vous !

Pour parvenir à définir l’histoire que va vivre votre consommateur en cherchant à acheter votre produit, posez-vous les deux questions suivantes : quel est l’objectif conscient et inconscient de mon acheteur derrière ce désir d’achat ? Quelle transformation va-t-il vivre quand il l’aura atteint ? ».

En effet, il y a souvent un décalage entre le souhait initial du consommateur dans sa dynamique d’achat (le « want »)  et la valeur-ajoutée qu’il trouve réellement à l’achat (son « need » à un niveau plus émotionnel).

Par exemple le consommateur en quête du dernier Iphone Apple est en quête de bien davantage qu’un simple SmartPhone : la sensation d’appartenir à un environnement beau, créatif et parfait.

Une autre manière d’envisager la relation du consommateur au produit à travers le prisme storytelling est d’imaginer que vous (en tant que marque) êtes le mentor du consommateur dans sa quête héroïque ;   vous le conseillez, l’aider à traverser les épreuves et les périples jusqu’à la victoire (l’achat) et le félicitez lors de retour dans son lieu d’origine avec cet « objet de pouvoir »  (l’équivalent de l’épée magique ou de l’élixir dans de nombreux récits archétypiques).

 

Ainsi il y a beaucoup à envisager la vente du produit (ou service) dans une perspective storytelling à savoir  comme une longue aventure de transformation symbolique dans laquelle vous accompagnez votre audience, – une aventure ?

 

 

3° Enfin la troisième façon d’utiliser la narration d’histoires dans le branding est de raconter et réitérer des histoires de marketing par tous vos contenus – et possiblement par les contenus créés par votre audience elle-même. (Pensons au « User Generated Content » comme dans le cas des caméros GoPro qui ont permis à ses fans de s’exprimer librement et ainsi de co-construire la marque).

 

Conclusion :

 

En tout état de cause veillez à ce qu’en déployant ces trois types de storytelling votre histoire de marque demeure toujours authentique, humaine et originale – et centrée autour la problématique du client !